Massacre à la péridurale

La péridurale en 8 points

Massacre à la périduraleHello les girls ! Dans cet article nous allons aborder un sujet qui fait parfois sursauter ou palpiter au cours d’une grossesse, il s’agit bien sûr de la fameuse PERIDURALE ! Vous verrez que bien souvent ce qu’il se passe dans l’imaginaire collectif est bien éloigné de la réalité. Nous passerons en revue tout ce qu’il y a à savoir sur la péridurale en 8 points précis et je tenterais de vous rassurer au mieux sur cet acte médical tant redouté.


La péridurale en 8 points 

A quoi sert la péridurale ?

En théorie

A supprimer la douleur liée aux contractions de travail lors de l’accouchement et de la délivrance (« expulsion » du bébé, oui c’est gore j’avoue, mais c’est le terme J). La péridurale va venir anesthésier les nerfs qui se trouvent au niveau du périnée, du plancher pelvien et de l’utérus.

Dans les faits

Lors de mon accouchement la péridurale, c’était juste le DREAM (le rêve). Avant cet acte, les douleurs de mes contractions étaient terribles. Je les ai endurées de façon extrêmement intense pendant près de 10h. Je peux vous dire que la péridurale est apparue pour moi comme un petit miracle. J’ai vécu un bonheur immense à partir de là, j’ai pu commencer à réellement apprécier mon accouchement et me languir de l’arrivée de mon petit bébé. Je n’avais plus besoin de penser à la douleur, je ressentais un bien-être profond.

De quelle manière est pratiquée la péridurale ?

En théorie

L’anesthésie péridurale est pratiquée par un médecin anesthésiste-réanimateur et demande une ponction entre deux vertèbres au bas du dos. Dans un premier temps, il faut anesthésier la peau à l’aide d’une aiguille très fine pour que la douleur de la ponction ne soit pas trop importante. L’aiguille de péridurale de 8 à 10 cm est ensuite positionnée dans l’espace péridural entre la moelle épinière et les racines nerveuses. Le produit anesthésiant est quant à lui injecter à l’aide d’un cathéter très fin (tube souple) que l’on introduira à l’intérieur de l’aiguille péridurale. L’aiguille péridurale est retirée après la pose du cathéter et vous ne sentez pas grand-chose.

Cliquez ici pour voir une vidéo explicative très bien faite.

Dans les faits

Alors ok ce n’est pas très agréable, on ressent une petite gêne au moment de la pose de la péridurale, mais franchement c’est 125.454.857 de fois moins douloureux qu’une seule contraction.
Ne faites pas de fixette sur la taille de l’aiguille avant votre accouchement, de toute façon, vous ne la voyez pas au moment où elle est posée donc rien ne sert de se faire des films et de paniquer pour rien les filles croyez-moi 😉

Bon à savoir :

  • La moelle épinière est protégée par de solides et épaisses enveloppes appelées : méninges. La plus épaisse et solide d’entre elles est d’ailleurs appelée « dure-mère ».
  • Lors d’une césarienne programmée, une rachianesthésie est préférée, mais une simple péridurale suffira dans le cas d’une césarienne en urgence. La rachianesthésie est une injection du produit anesthésiant directement dans la dure-mère. C’est une anesthésie puissante, qui endort tout le bas du corps, prévue pour les accouchements par voie haute (césariennes).

Quand peut-on demander la péridurale ?

En théorie

En réalité la péridurale peut être demandée dès les premières douleurs du début de travail !
Vous pouvez crier « au secours j’en peux plus, je vais mourir ou tuer quelqu’un si vous ne me donnez pas la péridurale tout de suite maintenant ! » et l’avoir aussitôt. Un chirurgien anesthésiste est présent 24h/24 en maternité.

Dans les faits

Pour ma part je suis arrivée en maternité avec des douleurs terribles que je supportais depuis déjà des heures chez moi. La sage-femme m’a dit que je ne pourrais avoir la péridurale qu’après ouverture de mon col à 4cm. J’ai donc patienté au moins 2h30 de plus à l’hôpital avec des douleurs à me taper la tête au sol avant d’avoir l’anesthésie péridurale.
Ce qu’il faut également savoir, c’est que les jours d’affluence en terme d’accouchements, le chirurgien anesthésiste peut parfois mettre 1h avant de se libérer.

Bon à savoir :

  • La péridurale, ne doit pas être faite trop tardivement pour ne pas prendre le risque qu’elle ne fasse pas du tout effet. N’hésitez donc pas à la demander dès que vous sentez que c’est le bon moment, que vous ne pouvez plus tenir le choc.

Minute on dédramatise !

Certes la douleur de mes contraction était juste terrible, mais je suis tout de même parvenue à les gérer au mieux sans crier ni pleurer grâce aux cours de préparation à l’accouchement que j’ai suivi. Peu importe ce que les gens disent de négatifs sur les cours, je ne suis pas d’accord. Ok il y a des choses à laisser, mais surtout beaucoup de choses intéressantes à prendre. J’ai beaucoup appris lors de ces cours délivrés par une sage-femme hors du commun.
Cela m’a permis de vivre un accouchement en toute sérénité malgré la douleur et sans aucune séquelle du type épisiotomie.

Combien de temps avant que l’anesthésie agisse ?

La péridurale commence à agir 10 à 15 minutes après l’injection et la douleur disparaît complètement 20 à 30 minutes après.

La péridurale via la pompe autogérée

En théorie

Une première dose est injectée par le chirurgien anesthésiste, et les suivantes par nous-même. Il suffit d’appuyer sur un petit bouton (pompe) relié au cathéter pour vous injecter une dose de produit supplémentaire dès que la douleur se fait de nouveau ressentir. Cette technique permettrait aux mamans de continuer à bouger leurs jambes normalement et à mieux ressentir le passage du bébé lors de l’accouchement.
Même si nous avons la possibilité d’appuyer autant de fois que nécessaire sur la pompe, le produit serait tout de même diffusé en moins grande quantité totale dans notre corps qu’après une péridurale injectée en une fois.

Dans les faits

J’ai pu bénéficier de cette super technique qui m’a permis de gérer moi-même la quantité de produit dont j’avais besoin. Tout ce qui est dit plus haut est vrai. J’ai absolument tout senti et ressenti lors de mon accouchement, mais sans aucune douleur.
TOOOOOOOP ! 😉

Bon à savoir :

  • Lorsque l’anesthésie péridurale est injectée en une seule fois, elle est diffusée en continu par le biais d’une seringue électrique.

La péridurale peut-elle nuire au bébé ?

De nombreuses études ont montré que la péridurale est sans danger pour vous ou le bébé.
Cependant, si la péridurale est trop fortement dosée, celle-ci peut entraîner une modification du comportement du bébé à la naissance. Il n’ira pas naturellement chercher le sein, son réflexe de succion pourra être altéré et l’allaitement pourra être grandement mis en péril.
En revanche pour une péridurale normalement dosée, comme cela a été le cas pour moi, l’allaitement se passera au mieux.

Minute confidences !

Je vous assure que je n’en fais pas des tonnes, je ne suis pas du tout là pour me vanter ou autre, je vous dis réellement ce qu’il s’est passé pour moi et j’espère sincèrement que cela pourra vous rassurer et vous permettre de dédramatiser pour votre futur accouchement.
Prenez du recul, relativisez et dites-vous que tant que votre bébé  et vous êtes en bonne santé après l’accouchement, tout va bien finalement.

Inconvénients et risques de la péridurale

Si péridurale trop fortement dosée

  • Risque de recours aux forceps et aux spatules si la future maman ne ressent plus ni le bas de son corps, ni les contractions au moment de la délivrance.
    *Même sans ressentir la douleur, si la péridurale est bien dosée, la future maman ressent parfaitement le passage de son bébé et sera à même de pousser au mieux.
  • Cela peut aussi provoquer des nausées, des vomissements, des démangeaisons et même des tremblements.
  • Des douleurs peuvent être ressenties dans le bas du dos après l’accouchement pendant quelques jours.
  • Des mots de tête peuvent aussi apparaître pendant quelques jours s’il y a eu une brèche lors de la pose de la péridurale (perforation de la dure-mère). Cela ne représente que 0,5% des anesthésies péridurales pratiquées donc pas de panique les mamans 😉
  • Un risque d’infection nosocomial existe aussi dans des cas extrêmement rares.
  • Enfin, le risque tant redouté par les futures mamans d’une paralysie des membres inférieurs est quasi nul (0,00066667%).

Péridurale et tatouages

En théorie

Le tatouage dans le bas du dos ne serait pas réellement dangereux lors de la pose de la péridurale.

Dans les faits

Les anesthésistes préfèrent en général s’abstenir et ne pas prendre le risque que l’encre du tatouage provoque une quelconque infection grave pour la maman ou le bébé.

Rappel

La consultation d’anesthésie est obligatoire au cours de la grossesse et vous permettra de poser toutes vos questions au médecin anesthésiste.
Je vous conseille de faire cette consultation, même si vous ne projetez pas d’avoir recours à la péridurale. On ne sait jamais à l’avance comment un accouchement se déroulera et il serait dommage de ne pas pouvoir bénéficier de cette anesthésie si vous en avez finalement envie le jour j.  


Inscrivez-vous à ma Newsletter pour recevoir des cadeaux et être informée de tous les futurs jeux concours gratuits pour gagner des lots sympas !
Pensez aussi à partager l’article sur les réseaux sociaux à l’aide des boutons ci-dessous 😉

2 thoughts on “La péridurale en 8 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *