la tete dans la compote - symptômes grossesse, nausées grossesse, cours de préparation à l’accouchement, congé maternité, ventre grossesse, sexe bébé, jim ortalyz

Ma grossesse

Mes symptômes de grossesse

J’ai très rapidement su que j’étais enceinte et ai commencé à ressentir les symptômes de grossesse dès les premières semaines.
-Ma poitrine était gonflée et très douloureuse comme avant mes menstruations. Mes aréoles s’étaient élargies et fonçaient progressivement.
-Je pouvais m’endormir n’importe où et n’importe quand en début de grossesse, j’étais tout le temps fatiguée. Moi qui suis insomniaque en temps normal, je trouvais cela plutôt agréable de m’endormir avec autant de facilité. Cette fatigue me rendait assez irritable au grand désarroi de mon chéri.
-Je n’ai été que très peu nauséeuse et n’ai eu quasiment aucun vomissement durant ma grossesse.
-Mon odorat s’est énormément développé, toutes les odeurs, même les bonnes devenaient agressives pour moi, violentes et souvent très désagréables. Je demandais sans cesse à mon chéri de changer de parfum le pauvre !
-J’urinais très fréquemment dans la journée dès le début de ma grossesse et toutes les demi-heures en fin de grossesse étant donné que je buvais beaucoup d’eau.
– Je n’avais plus vraiment de libido du premier au dernier jour de ma grossesse.
-J’ai eu de fortes brûlures d’estomac et j’ai fait un peu de rétention d’eau en fin de grossesse. Pour calmer mes brûlures, je prenais du Gelox en sachet sans le diluer à de l’eau, c’était le seul moyen pour que cela passe et pour moi de pouvoir dormir.
-J’étais beaucoup plus sensible et pouvais être amenée à pleurer pour un rien !
-Je ne parvenais plus à trouver le sommeil la nuit et me rendais parfois au travail sans avoir fermé l’œil.

Mon ventre

J’étais obsédée par mon ventre, je l’observais sans cesse en me demandant quand est-ce qu’il commencerait à s’arrondir, j’étais impatience que cela se voit. Je tapais dans google image « ventre femme enceinte, 1 mois, 2 mois… ». Cela me rendait plutôt triste que personne ne remarque que j’étais enceinte et cela a duré un certain temps. En effet, ce n’est qu’à 6 mois de grossesse que mon ventre est réellement sorti. C’est à partir de là que j’osais demander que l’on me laisse par exemple la place dans les transports en commun, car ventre apparent ou non rare sont les fois où l’on m’a spontanément proposé sa place dans les transports souvent bondés. J’étais amenée à prendre le métro deux fois par jour matin et soir pour me rendre sur mon lieux de travail à Montparnasse et je restais debout la majeure partie du temps n’osant pas demander une place. Mon chéri venait heureusement très souvent me chercher en voiture le soir après le travail, ce qui me soulageait beaucoup.

Mon ventre n’a pas beaucoup plus évolué par la suite, il est resté relativement petit jusqu’à la fin, ce qui me permettait de bouger comme je le souhaitais, de dormir dans toutes les positions et de me déplacer assez et facilement.

Les premiers mouvements de bébé

Ce n’est que vers 4 mois et demi de grossesse que j’ai ressenti les premiers mouvements de bébé. Au début, c’était vraiment très léger, cela faisait comme de légères caresses, des bulles et j’avais beaucoup de mal à me dire que c’était bien bébé. Mais jour après jour les mouvements deviennent plus intenses et l’on comprend très clairement que c’est bien notre enfant qui bouge.

Le sexe de bébé

Ce n’est qu’à l’échographie morphologique du deuxième trimestre de grossesse que l’on a connu le sexe de notre enfant. Nous n’avions pas de réelles préférences, le principal étant un bébé en bonne santé évidemment. Nous nous sommes tout de même prêté à un petit jeu mon chéri et moi juste avant de faire cette échographie. Nous avions noté sur un morceau de papier le sexe que l’on aimerait et nous sommes échangés ce papier que nous n’avons ouvert qu’après. Nous avions tous les deux écrit « fille » et nous avons appris que c’était bien une fille ! C’était beaucoup d’émotion et un souvenir inoubliable.

Les cours de préparation à l’accouchement

Je me suis inscrite aux cours de préparation à l’accouchement dès 6 mois de grossesse afin d’avoir une place car, les inscriptions sont très vite saturées.
Nicolas et moi avons assisté aux cours donnés à la maternité du Kremlin Bicêtre par Marie LEGROS une brillante sage-femme. Ces cours nous ont énormément appris que ce soit sur l’état de grossesse que sur l’après. Nous avons pu poser toutes nos questions et avoir des réponses claires et précises sans jamais nous sentir jugés. C’est d’ailleurs grâce aux techniques de respirations et de poussées que j’ai apprises durant les cours que mon accouchement s’est aussi bien déroulé et que je n’ai pas eu d’épisiotomie. Je recommande vivement aux femmes enceintes de leur premier enfant ou même du deuxième de suivre les cours de préparation à l’accouchement, cela ne peut apporter que du bon. Si nous avions eu le temps avec mon chéri nous, aurions également suivi des cours d’haptonomie. Ces cours enseignent des techniques de caresses et de contacts adressés au bébé.

Le contact avec bébé

Nicolas et moi prenions le temps de beaucoup caresser mon ventre, car bébé ressent ces caresses dès le deuxième trimestre de grossesse. Nous parlions aussi plusieurs fois par jour à notre fille à travers mon ventre, c’était le seul moyen pour nous de communiquer avec elle en plus du touché. Nous voulions l’habituer le plus possible à nos voix. Nous lui faisions aussi écouter un peu de musique de temps en temps.

Les arrêts de travail

J’ai peu été arrêtée lors de ma grossesse, environ deux semaines en tout pour cause de grande fatigue et d’une hausse de tension. Cependant, n’hésitez pas de votre côté à vous faire arrêter autant que nécessaire, rien ne sert de s’épuiser au travail et de mettre ainsi votre santé et celle de votre bébé en danger.

Le congé maternité

J’ai débuté mon congé maternité vers 6 mois et demi de grossesse par le congé pathologique de 15 jours accordé par mon médecin traitant me sentant trop fatiguée. Le congé maternité commence légalement 6 semaines avant la fin de la grossesse (congé prénatal) et perdure 10 semaines après la grossesse (congé postnatal). Il dure donc en tout et pour tout 16 semaines.

Les différents sujets liés à la grossesse feront l’objet d’un prochain article sur mon blog.

Globalement ma grossesse s’est extrêmement bien déroulée, je l’ai vraiment très bien vécu et en garde un beau souvenir. Le dernier mois aura été le plus compliqué pour moi étant donné l’attente interminable de l’accouchement et le poids du bébé dans mon ventre mais cela n’entache en rien le bonheur que j’ai ressenti à être enceinte ces 9 mois.

Je comprends cependant les femmes qui vivent mal leur grossesse, il n’y a aucune honte à dire que l’on n’aime pas être enceinte, car ce n’est pas toujours rose. Certaines femmes ont d’horribles symptômes de grossesse du début à la fin qui peuvent même les contraindre à rester alitées ou à être hospitalisées. Dans ces cas-là, il est tout à fait normal de ne pas nécessairement apprécier sa grossesse sans avoir à culpabiliser. Ce n’est pas parce que l’on ne se sent pas épanouie ou resplendissante pendant sa grossesse que l’on sera une mauvaise mère ou que l’on n’aime pas notre bébé, ce sont deux choses totalement différentes. Une femme ayant détesté être enceinte fera une tout aussi bonne maman ou non que n’importe qui. Je félicite et admire d’ailleurs toutes les femmes qui vivent une grossesse difficile, cela m’impressionne beaucoup.

Et je souhaite bon courage pour leur grossesse à toutes les femmes enceintes qui auront lu cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *