la tete dans la compote suites de couche

Mes suites de couche : un souvenir difficile !

Caractéristiques des suites de couche

la tete dans la compote suites de coucheLes suites de couche…parlons-en, même si c’est pas très Glam Glam 😉  ! Ce sont ces quelques heures ou jours qui suivent l’accouchement. Cela peut correspondre aux deux heures qui surviennent après l’accouchement afin de surveiller bébé et maman et de s’assurer que tout aille bien. C’est une période à risque pendant laquelle le personnel médical s’attarde  à surveiller le risque hémorragique de la maman, l’expulsion du placenta, le premier repas de bébé…

Les suites de couche s’apparentent également aux quelques jours suivants l’accouchement. Des saignements plutôt abondants appelés lochies apparaissent dans les premiers jours et peuvent durer un peu plus d’une semaine puis s’estomper jusqu’à disparaître après 2 ou 3 semaines. Ils sont rouge vif au début puis marron très clair à la fin. Pour ma part les saignements ont été importants la première semaine après mon accouchement et ont quasiment disparu 15 jours après. Ils ne doivent pas s’étendre sur plus de trois semaines ou dégager une trop mauvaise odeur qui pourrait être le signe d’une infection.

Les douleurs utérines quant à elles se poursuivent sur 15 jours et sont plus ou moins violentes. J’ai ressenti ces douleurs assez fortement les 5 premiers jours, puis celles-ci se sont adoucies avec le temps jusqu’à ne plus les sentir. Il faut savoir également que l’allaitement provoque des contractions utérines favorisant une rétractation plus rapide de l’utérus.

Les suites de couche peuvent aussi être caractérisées par des fuites urinaires très désagréables chez la maman. Je n’en ai pas eu, mais j’ai tout de même pris rendez-vous avec une kinésithérapeute pour quelques séances de rééducation périnéale qui ne peuvent démarrer que 45  jours au minimum après l’accouchement. Cela me paraît indispensable pour toute femme, peu importe l’accouchement qu’elle a eu.

Ceci fera d’ailleurs l’objet d’un futur article que je prépare actuellement.

Le retour de couche

Le retour de couche correspond aux premières règles après l’accouchement et est arrivé pour ma part 43 jours après mon accouchement. Généralement il a lieu 5 à 7 semaines après l’accouchement pour les femmes qui n’allaitent pas et entre 3 et 6 mois après l’accouchement pour celles qui allaitent.

 Mon séjour en maternité

Je suis restée environ 4 jours à la maternité après mon accouchement. Des infirmières et sages-femmes étaient présentes en permanence afin de me prodiguer tous leurs conseils pour bébé et moi-même. Elles surveillaient régulièrement mes suites de couche (mes saignements), l’évolution de mon œdème vaginal (œdème  qui survient suite à l’accouchement et qui disparaît naturellement quelques jours après), mes seins (car j’allaitais ma fille), l’alimentation de mon bébé, son poids, ses selles, ses urines, sa température…

Du côté de maman, les points de suture liés à l’épisiotomie (incision du périnée pour laisser passer la tête du bébé) sont également étroitement surveillés. Pour ma part, je n’en ai pas eu, ce qui a certainement facilité mes suites de couche et permis de rentrer plus rapidement chez moi.

Bien qu’ayant été très entourée, que ce soit avec la présence de mon homme toute la journée, de ma famille et du personnel soignant, je me suis sentie souvent très seule et livrée à moi-même face à ce petit être que je découvrais à peine. Ce fut une période très difficile moralement pour moi, je pleurais énormément. Une fois la nuit tombée, quand mon chéri devait quitter l’hôpital, j’étais comme terrifiée, paniquée, je pleurais à chaudes larmes sans plus pouvoir m’arrêter. Je n’ai que très peu dormi, environ 6h sur 3 jours avec l’aide des infirmières qui ont un peu gardé mon bébé les deux dernières nuits. J’étais épuisée, vidée et très certainement sujette au fameux « baby-blues ».

Même si je garde un assez mauvais souvenir de ces quelques jours en maternité, je pense tout de même qu’ils sont indispensables lors d’une première grossesse. Ma fille a très bien été prise en charge et j’ai pu poser toutes mes questions même si les réponses apportées étaient souvent différentes d’une personne à l’autre. Je considère que comme pour tout, il faut savoir prendre certaines choses et laisser le reste. J’ai beaucoup écouté les divers sons de cloche et je n’ai retenu que ce qui me semblait le plus juste et en accord avec mes opinions et celles de mon partenaire.

Globalement mes suites de couche ont été assez simples physiquement mais moralement ce fut un peu plus compliqué avec le baby-blues que j’ai vécu pendant quelques jours.

De votre côté ne paniquez pas si vous vous sentez comme moi très mal moralement après l’accouchement, que vous ne vous sentez pas spécialement épanouie d’être maman, cela ne dure généralement que quelques jours. Tout va mieux par la suite et le sourire revient de plus belle.

2 thoughts on “Mes suites de couche : un souvenir difficile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *